J'AGIS SUR ... MA GROSSESSE

Pesticides et perturbateurs endocriniens

Quels risques pour votre santé et en particulier votre grossesse ?

Les risques liés aux pesticides et aux perturbateurs endocriniens ont fait l’objet d’une couverture médiatique sans précédent en 2013. Quelles précautions prendre si vous attendez un enfant ?

De quoi parle-t-on ?

Deux bombes à retardement sont dénoncées avec virulence par des scientifiques et par des élus politiques en Europe :

  • les perturbateurs endocriniens : ils regroupent des produits comme les phtalates, le Bisphénol A ou les parabènes. Présents dans l’eau, l’air, les aliments, les médicaments, les cosmétiques, ces produits forment plus de 100.000 substances chimiques différentes dont les effets toxiques sont inconnus pour 97% d’entre elles.
  • les pesticides : insecticides, fongicides, herbicides, parasiticides. Il existe près de 100 familles chimiques de pesticides et près de 10 000 formulations commerciales composées de la matière active et d’adjuvants et qui se présentent sous différentes formes (liquides, solides : granulés, poudres,..). Les pesticides peuvent demeurer dans l’environnement entre quelques heures, quelques jours et plusieurs années (jusqu’à 15 ans par exemple pour le DDT). Certains se retrouvent dans la chaîne alimentaire.

Quels risques pour la femme enceinte ?

Les perturbateurs endocriniens :

  • Le système endocrinien contrôle l’équilibre physiologique de l’organisme, la croissance, le développement, le métabolisme, la maturation sexuelle, la reproduction, le comportement….Les « perturbateurs endocriniens », d’origine naturelle ou synthétique, prennent la place des vraies hormones et envoient des messages incohérents aux cellules. La période fœtale ou la petite enfance étant des périodes de grande vulnérabilité, une exposition aux perturbateurs endocriniens peut entraîner des malformations ou dysfonctionnements.
  • L’exposition aux phtalates augmente le risque de naissance prématurée selon une étude publiée le 18 novembre 2013 par le Journal of the American Medical Association (examen de 130 femmes ayant accouché prématurément et de 352 femmes suivies durant leur grossesse ). Les phtalates semblent provoquer des changements dans le système immunitaire de la mère en la rendant moins apte à tolérer une grossesse. de précédentes études ont montré que les phtalates étaient liés au cancer du sein et à des niveaux d’hormones susceptibles de dérégler le fonctionnement de la thyroïde.

Les pesticides :

  • L’exposition à des produits phytosanitaires a des conséquences néfastes pour la santé humaine (cancers, maladie de Parkinson, troubles de la reproduction et du développement…) selon l’expertise collective  présentée en France en juin 2013 par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm)
  • Le Commissariat général au développement durable en France estime que 90% des cours d’eau français sont marqués par une “présence généralisée” de pesticides.

Comment se protéger ?

  • Alimentation évitez:
    • les emballages et contenants en plastique, les conserves et les canettes de boisson
    • les poêles à revêtement en téflon
    • de réchauffer vos aliments dans des contenants en plastique (préférer le verre)
  • Cosmétiques – préférez:
    • la mention « sans Parabènes »
    • les produits simples et naturels, avec un label bio
  • Maison – privilégiez:
    • les produits simples (jus de citron, vinaigre blanc)
    • les produits non-parfumés
    • l’aération régulière de votre domicile
    • des revêtements et peintures naturelles
    • les meubles en bois plein à ceux en aggloméré  
  • Enfants – évitez le « tout plastique » (phtalates):
    • pour les jouet
    • pour le biberon (utilisez plutôt un biberon de verre – sans Bisphénol A – avec des tétines en silicone)
  • Jardin – évitez:
    • l’emploi de pesticides (insecticides, fongicides, herbicides, parasiticides)
    • le contact entre ces produits et vos enfants

 

Vous voulez en savoir plus ?

Perturbateurs endocriniens

Pesticides : Effets sur la santé

L’action européenne sur ces sujets

 

Rédigé par Dr Marc Rancier


Dr Marc Rancier

Dr Marc Rancier est médecin spécialiste en Endocrinologie, Maladies du métabolisme et de la nutrition aux Hôpitaux Robert Schuman.

Pas encore de commentaire.

Et vous, avez-vous vécu une expérience dans ce domaine ?