Innovation santé

Anévrisme de l’aorte

Prothèse Nellix : l’hôpital Kirchberg primé à Leipzig

Le Dr Schütz a piloté l’expérimentation du système Nellix depuis 2013 à l’hôpital Kirchberg, sélectionné avec douze autres centres dans le monde. Ce travail et la réussite chez les patients traités ont valu au Dr Schütz et à son équipe une récompense lors de la Conférence LINC à Leipzig fin janvier 2015.

Qu’est-ce que le système Nellix et qu’apporte-t-il de nouveau pour le traitement de l’anévrisme de l’aorte ?

L’anévrisme artériel est défini par la perte de parallélisme des bords de l’artère et son augmentation de calibre. L’artère prend alors à cet endroit l’aspect d’une boule au lieu de sa forme de tuyau habituelle. Le risque de rupture de cet anévrisme est d’autant plus important que l’anévrisme est volumineux. Parmi les anévrismes artériels, l’anévrisme de l’aorte est particulièrement critique. L’aorte est en effet la plus grosse artère de l’organisme et distribue ses branches vers la quasi-totalité des organes et les quatre membres.

Le système Nellix est une prothèse endovasculaire de nouvelle génération pour traiter en particulier l’anévrisme de l’aorte. Elle se présente sous la forme d’une pièce de métal cylindrique et est mise en place dans le vaisseau concerné au niveau de l’anévrisme afin de reconstituer un cheminement normal du sang. Doté d’un design nouveau, ce système a deux avantages principaux. D’abord, il s’adapte mieux à toutes les morphologies d’anévrismes, contrairement aux anciennes prothèses, et permet donc à davantage de personnes d’être opérées. Ensuite, ce système assure une meilleure étanchéité : il évite notamment les fuites provenant de petites artères alimentant l’anévrisme. Le sac anévrismal est en effet rempli par un polymère bloquant ces fuites.

C’est un système récent ?

Oui. J’ai eu la chance d’être l’un des premiers investigateurs au niveau mondial de cette prothèse dès 2013 pour réaliser l’évaluation de la fiabilité de ce produit. A cette fin, nous avons informé les patients dont l’état correspondait à une potentielle utilisation du système Nellix, nous avons inscrit dans un registre spécifique ceux qui souhaitaient être opérés de cette manière jusqu’à fin 2014, puis nous avons commencé à pratiquer les opérations à partir d’août 2013. Jusqu’à présent, nous avons constaté très peu de failles dans le système et donc obtenu de bien meilleurs résultats qu’avec les endoprothèses conventionnelles. Il a fallu ainsi réintervenir sur très peu de patients après la pose du système, à l’inverse de ce qui se passait auparavant.

Vous avez reçu un prix à ce titre fin janvier 2015?

Oui. Nous avons été treize investigateurs dont le rôle a été de recruter et de suivre les patients. Ce travail a été reconnu comme particulièrement fructueux à l’hôpital du Kirchberg et c’est à ce titre que nous avons reçu un prix récemment à Leipzig dans le cadre de la conférence Linc . On en est très fiers.

 D’autres nouveautés dans ce domaine sont-elles attendues ?

Tout-à-fait. De grandes nouveautés sont proches de la commercialisation et devraient encore alléger les opérations sur l’aorte. Avec Nellix, à titre d’exemple, nous sommes passés de 10 à 15 jours d’hospitalisation à 3 jours en moyenne, car il n’y a plus de grosses incisions. Des progrès très nets vont donc se réaliser pour les patients, en particuliers ceux étant les plus gravement atteints. Nous espérons être toujours à la pointe dans ce domaine à l’hôpital Kirchberg en expérimentant avant les autres ces nouveaux produits.

Vous voulez en savoir plus ?

Une première au Luxembourg

 

Appel à témoignages

Et vous, avez-vous avez vécu une expérience dans ce domaine ?

Rédigé par Dr Gaston Schütz


Dr Gaston Schütz

Le Dr Gaston Schütz est médecin spécialiste en chirurgie vasculaire et directeur médical des secteurs transversaux des Hôpitaux Robert Schuman.

Pas encore de commentaire.

Et vous, avez-vous vécu une expérience dans ce domaine ?