J'AGIS SUR ... MON DIABÈTE

Diabète

Les diabétiques voient l’offre de soins s’améliorer sur le plan de l’efficacité et du confort

En 1998, 143 millions de personnes à travers le monde étaient diabétiques. Et si l’on en croit les prévisions, on comptera 300 millions de malades en 2025. Face à cette augmentation constante, l’arsenal thérapeutique progresse. Le 14 novembre est la Journée Mondiale du Diabète, l’occasion de parler de cette maladie, de son dépistage et de son traitement.

De quoi parle-t-on ?

Le diabète est un trouble de l’assimilation, de l’utilisation et du stockage des sucres apportés par l’alimentation.

Le diabète :

  • est une maladie grave : non traitée, elle peut provoquer des  maladies cardiaques, la cécité, l’impuissance, des amputations;
  • se caractérise par un excès permanent de sucre dans le sang du fait d’un dysfonctionnement du pancréas qui ne libère pas assez d’insuline dans l’organisme ou du fait de la présence de facteurs (obésité, sédentarité…) qui font que l’insuline ne peut pas agir efficacement;
  • est une maladie chronique, persistant toute la vie.

 Deux types de diabète principaux coexistent:

  • type 1 (10% des cas): le corps ne fabrique plus du tout d’insuline;
  • type 2 (85% des cas): survenant souvent autour de la cinquantaine chez des personnes en surpoids, le corps fabrique insuffisamment d’insuline ou bien cette insuline agit mal.

Qui est concerné ?

Toutes formes confondues, la fréquence des diabètes dans la population augmente rapidement à partir de 45 ans pour culminer entre 55 et 75 ans. Le vieillissement de la population mais également notre mode de vie permet de prédire une augmentation sensible du nombre de patients diabétiques âgés.

Quelles nouveautés ?

Les traitements du diabète des types 1 et 2, indispensables pour maintenir à un taux normal le sucre dans le sang, connaissent des évolutions importantes depuis plusieurs années, afin, d’une part de renforcer leur efficacité, d’autre part de les rendre plus compatibles avec une vie normale.

Les dernières nouveautés en matière de traitement concernent:

  • L’autorisation prochaine en Europe d’un deuxième antidiabétique inhibiteur du cotransporteur rénal sodium-glucose de type 2 (SGLT2): la canagliflozine. Celle-ci bloque la réabsorption du sucre dans le rein et permet ainsi d’éliminer du sucre par les urines.
  • Une nouvelle insuline analogue basale à très longue durée d’action, jusque 40h, vient d’être mise sur le marché.
  • Des chercheurs de l’université de Caroline du Nord et du Massachusetts Institute of Technology ont fabriqué un mode d’injection révolutionnaire de l’insuline : un  nanoréseau (un réseau microscopique de l’ordre du millième de millimètre) contenant de l’insuline est injecté une fois par semaine et libère l’insuline seulement quand la glycémie augmente. Elle a pour l’instant été expérimentée avec succès dans un modèle animal. 

Vous voulez en savoir plus?

14 Novembre Journée Mondiale du Diabète à l’Hôpital Kirchberg

Clinique du Diabète

Association Luxembourgeoise du diabète

 

 

 

Rédigé par Dr Danièle de la Hamette et Mme Isabelle Delaisse


Dr Danièle de la Hamette

Dr Danièle de la Hamette est médecin spécialiste en médecine interne à l'Hôpital Kirchberg. Dr de la Hamette fait partie de l'équipe médicale de la Clinique du Diabète.

Mme Isabelle Delaisse

Mme Isabelle Delaisse est infirmière à la Clinique du diabète, Hôpital Kirchberg.

Pas encore de commentaire.

Et vous, avez-vous vécu une expérience dans ce domaine ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *