J'AGIS SUR ... MA GROSSESSE

Grossesse et dépistage de la trisomie 21

Le dépistage anténatal non invasif

Mettre au monde un enfant en bonne santé, telle est la préoccupation majeure des futures mamans. En collaboration avec l’Hôpital Universitaire de Leuven, Belgique, l’Hôpital Kirchberg propose le dépistage de la trisomie 21 par prise de sang chez la femme enceinte.

De quoi parle-t-on ?

Le dépistage de la trisomie 21 par prise de sang chez la femme enceinte est un test qui se base sur la recherche de DNA fœtal dans le sang maternel. Il permet également le dépistage d’autres anomalies comme la trisomie 18 et 13.

Qui est concernée ?

Les femmes enceintes présentant un risque augmenté de trisomie  à partir de la 11e semaine de grossesse.

Les avantages :

Le test permet d’éviter un certain nombre d’amniocentèses et de biopsies de trophoblaste, gestes présentant un risque de fausse-couche de plus ou moins 1 %.

  • Limites :
    •  Le test est moins fiable en cas de grossesse multiple.
    •  Le test ne permet pas de dépister toutes les anomalies fœtales.

Il s’agit d’un dépistage et non pas d’un diagnostic, si le test montre une probabilité élevée de trisomie, une amniocentèse doit être réalisée pour confirmer le diagnostic.

Vous êtes intéressée ? Parlez-en à votre gynécologue.

Vous voulez en savoir plus ?

Dépistage anténatal non invasif 

Dépistage prénatal non invasif sur sang maternel 

Diagnostic prénatal 

 

Rédigé par Dr Christiane Kieffer


Dr Christiane Kieffer

Gynécologue obstétricienne depuis 1989 à la Clinique Bohler, le Dr Christiane Kieffer occupe le poste de Directrice Médicale du Pôle Femme, Mère-Enfant depuis 2013. Dr Kieffer est de formation belge et allemande.

Pas encore de commentaire.

Et vous, avez-vous vécu une expérience dans ce domaine ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *