J'AGIS SUR ... MA GROSSESSE

Le projet Nesting

Comment limiter l’exposition des femmes enceintes et des jeunes enfants aux polluants environnementaux

Aujourd’hui notre environnement est toxique. Il est chargé de substances provoquant des pathologies chroniques et des perturbations endocriniennes. Dans ce contexte inédit et inquiétant de nouveaux enjeux épidémiologiques voient le jour. Ainsi, l’Unicef a développé le «concept des 1000 premiers jours de la vie». Il désigne la période allant de la conception de l’enfant à ses deux ans. Il est démontré scientifiquement que la santé future de l’enfant et par conséquence la santé des générations suivantes se jouent dans ce laps de temps. Celui-ci représente un espace critique de vulnérabilité, pendant lequel des processus biologiques et physiologiques fondamentaux se programment pour toute la durée de la vie. Dans ce contexte le concept “Nesting” vise aider les parents et les professionnels de santé à rendre l’environnement et la vie quotidienne des bébé plus saine et plus sûre.

Dans certains pays européens, le Programme poli­tique de prévention de la santé recommande de limiter l’exposition aux perturbateurs endocriniens durant les 1000 premiers jours de la vie. Selon le DOHaD – Developmental Origins of Health and Disease, au cours de cette période, des pathologies dites non transmissibles (maladies cardio-vasculaires, obésité, diabète, cancer, maladies dégénératives et mentales, allergies) peuvent prendre racine sous l’in­fluence de certaines substances toxiques. L’alimentation est également un facteur de risque. On sait que l’expression des gènes est extrêmement influencée par l’environnement; on parle d’épigénétique.

Dans ce contexte global préoccupant, le Projet Nesting a vu le jour sous l’impulsion d’une association WECF France, (antenne de Women Engage for a Common Future, réseau international de 150 organisations féminines environnementales présentes dans 50 pays d’Europe). WECF met en œuvre des projets à l’échelle locale et plaide dans le monde entier afin de garantir un environnement sain à toutes et tous.

Que signifie NESTING ?

To nest = faire son nid

Nesting souhaite aider les parents et les professionnels de la santé à créer un environnement sain et réduire l’exposition des enfants aux multiples pol­luants souvent méconnus ou mal identifiés par le grand public. Il faut noter que les émissions de substances chimiques sont nombreuses et leurs effets sur la santé, en particulier des plus jeunes, sont rarement pris en compte.

Le Projet Nesting au Luxembourg ! Une première !

L’ambition de ce projet est de sensibiliser les équipes de soins et les futurs parents et vise à améliorer l’infor­mation mais aussi les pratiques de soins. Déjà présents dans 8 pays européens, le projet Nesting s’implante à Luxembourg, aux Hôpitaux Robert Schuman (HRS) dans le Pôle Femme, mère, enfant.

En tant qu’une des plus grandes maternités au Luxembourg, la Clinique Bohler souhaite promouvoir la santé des personnes les plus vulnérables que sont les femmes enceintes et les jeunes enfants au travers d’une démarche écoresponsable.  Cette démarche vise à prendre en considération les impacts environnementaux et sanitaires pour les réduire et œuvrer très en amont en termes de santé, de prévention et d’éducation. Limiter les polluants et les pertur­bateurs endocriniens dans l’environnement proche du nouveau-né est un exemple de cette démarche.

Pour l’instant, certaines mesures contre des produits perturbateurs endocriniens tardent à se mettre en place au motif que l’effet de la substance reste sous un cer­tain seuil. Cependant l’effet cocktail a bien été démontré et l’exposition à plusieurs perturbateurs provoque des effets potentialisés considérables. Il est important de préciser également que c’est le moment de l’exposition qui est délétère et que le fœtus et les jeunes enfants sont particulièrement menacés. La diffusion de recommandations notamment auprès des femmes enceintes est une préoccupation de santé publique.

Le déploiement du projet

Pour lancer le projet, il a fallu suivre une formation pour devenir animateur d’ateliers Nesting. La formation est assurée par WECF, initiateur du projet, et organisateur de mise à niveau des informations et études sur le sujet. L’adhésion à WECF autorise l’accès à un forum d’animateurs permettant d’échanger des informations, et donne accès également à des outils pédagogiques et des supports nécessaires à la mise en place des ateliers.

Participer à un atelier Nesting

Les ateliers Nesting sont un lieu d’échanges et d’infor­mations sur tout ce qui touche à l’environnement du nouveau-né. L’atelier évolue au rythme des demandes des participants. Il se compose de phases de réflexions et de phases plus ludiques.

Les objectifs des ateliers sont les suivants:

  • Comprendre le lien entre environnement et santé de l’enfant
  • Identifier les sources de polluants dans l’environne­ment intérieur
  • Découvrir et partager les solutions et les alternatives pour les éviter
  • Identifier des stratégies plus larges de gestion des polluants de l’environnement intérieur.

Les inscriptions aux ateliers se font en ligne, sur le site de la Clinique Bohler.

En résumé

Ce projet s’inscrit dans une démarche de santé publique et de prévention primaire avec un investissement dans les générations futures. L’individu sensibilisé modifie son comportement de consommation et d’hygiène de vie. La transformation du consommateur en «consom’acteur» a un impact sur l’économie locale et sur le développement de services et opportunités.  Une meilleure information favorise un comportement responsable et écoresponsable donc une meilleure pré­servation du capital santé. Les 1000 premiers jours de la vie sont une période de véritables opportunités pour préserver la santé de l’adulte de demain.

Vous voulez en savoir plus :

Site web dédié au projet

 

 

Rédigé par Mme Nadine Beaubert


Mme Nadine Beaubert

Madame Nadine Beaubert est cadre soins au sein du Pôle Femme, Mère, Enfant des Hôpitaux Robert Schuman.