J'AGIS SUR ... LA SANTÉ DE MES REINS

Personnes dialysées

Comment faire pour partir en vacances sereinement ?

Partir en vacances est essentiel pour le moral. Pour tous, mais en particulier quand on a une maladie. Même quand on est dialysé. Mais dans ce cas précis, comment faire pour partir en vacances dans de bonnes conditions ? Nous avons fait le point en six questions avec le Dr Gaston Buck.

Peut-on partir dans n’importe quel pays ?

A priori oui. Même les bateaux de croisière sont maintenant équipés ! Les centres de dialyse prêts à recevoir des malades en vacances sont nombreux, mais il n’en existe pas forcément dans tous les pays. Il est donc important de bien s’informer au préalable et de choisir son lieu de résidence en fonction de la localisation du centre de dialyse.

Toutes les personnes dialysées peuvent-elle voyager ?

Oui, a priori, même s’il convient toujours d’être prudent et lucide sur ses capacités. Attention! Si vous êtes dialysé et que vous avez des problèmes cardiaques et/ou une prise de poids d’ordinaire excessive entre deux dialyses (plus de 2.5 kg entre chaque séance de dialyse), tout voyage est à proscrire ou à y réfléchir à deux fois.

Ce qui est très important c’est de ne pas prolonger le temps entre deux dialyses. C’est pourquoi il est conseillé de faire sa dernière dialyse le jour du départ et la suivante le premier jour des vacances sur place. Il en est de même pour le retour.

Comment bien préparer son voyage ?

  • S’y prendre au moins 4 mois à l’avance. Si vous souhaitez partir durant la période estivale dans une zone touristique ou durant les vacances scolaires, mettez en place votre projet au moins 6 mois avant : les places dans certains centres de dialyse sont très limitées.
  • Parler de votre projet à votre néphrologue afin qu’il vous confirme si votre état de santé le permet et vous indique comment gérer au mieux votre déplacement.
  • S’informer sur les formalités (modalités de prise en charge du pays d’accueil, dossier médical à emporter avec vous , …) auprès de la Caisse Nationale de Santé et de votre centre de dialyse. Un certain nombre d’examens complémentaires peuvent aussi être à prévoir moins de 3 mois avant le départ (sérologies de l’Hépatite B et C, virus HIV, absence de germes résistant aux antibiotiques,…).
  • Ne réserver votre séjour que si vous avez bien eu confirmation d’une place dans un centre de dialyse.
  • Contacter directement avant le voyage le centre de dialyse dans le pays d’accueil pour organiser votre traitement et prévoir la livraison/le transport des produits non disponibles sur place.
  • Vérifier quelles assurances annulation et voyage correspondent bien à votre situation en tant que personne dialysée.

Faut-il prendre tous ses médicaments et l’EPO avec soi ?

L’érythropoïétine ou EPO est normalement fournie par les centres dans les pays dit développés. Pour les autres pays, il faut vérifier ce point avant de partir. Tous les autres médicaments (vitamines, fer, …) doivent être amenés par vos soins. Ayez-les toujours sur vous et prévoyez un stock dépassant la durée de votre séjour afin de pouvoir faire face aux imprévus. En général les médicaments sont les mêmes dans les différents pays, seuls leurs noms changent, donc n’oubliez pas si besoin de prendre avec vous une ordonnance avec le nom international des médicaments et, en cas de voyage en avion, demandez si un certificat de transport est nécessaire pour vos médicaments et matériels associés (seringues,…). Cependant il n’y a pas de grand risque si vous ne prenez pas l’érythropoïétine pendant votre séjour.

Sur place, à quoi faut-il faire attention ?

  • Le décalage horaire : les anticoagulants et l’insuline supposent le respect de consignes strictes car ils se prennent à heure fixe. Pour les autres médicaments, il est conseillé de se régler le plus vite possible sur l’heure locale.
  • L’alimentation : il est toujours essentiel d’éviter de manger trop de sel et trop de potassium présent dans les fruits exotiques. N’hésitez pas à consulter Internet pour regarder la contenance en potassium des aliments que vous ne connaissez pas. Ou, sinon, ne mangez que ce que vous connaissez.
  • Le climat : en cas de forte chaleur, la déshydratation et l’hyperthermie doivent absolument être évitées par les personnes dialysées. Vos activités et votre consommation d’eau doivent donc être adaptées à la température ambiante. Attention tout de même aux excès de liquide.

Quelle prise en charge financière des soins est prévue?

Tout dépend de votre pays de destination, mais, dans tous les cas, prenez contact avec la Caisse Nationale de Santé pour faire le point :

  • vous voyagez dans l’Union Européenne, l’Espace économique européen, ou un pays ayant signé une convention bilatérale avec le Luxembourg : avec votre Carte Européenne de Sécurité Sociale, il n’est désormais plus nécessaire de demander un accord préalable de prise en charge, même si certains pays ne prennent pas en charge 100% des coûts de dialyse : vous devrez alors participer financièrement.
  • Pour tous les autres pays : l’accord préalable de la Caisse Nationale de Santé est indispensable!

 

Contact

Dr Gaston Buck

Appel à témoignages

Et vous, avez-vous avez vécu une expérience dans ce domaine ?

 

Rédigé par Dr Gaston Buck


Dr Gaston Buck

Dr Gaston Buck est médecin spécialiste en Médecine Interne. Dr Buck intervient dans le service Néphrologie - Hypertension – Dialyse aux Hôpitaux Robert Schuman.

1 commentaire à propos de “Comment faire pour partir en vacances sereinement ?”

  1. fatima zahra halhali dit :

    bsr , je suis une hemodialysée algerienne je veux passer mes vacances en france et je ne sais pas comment je peux assurer les seances de dialyse pendant le sejours , merci

Et vous, avez-vous vécu une expérience dans ce domaine ?