J'AGIS SUR ... MA GROSSESSE

Grossesse et thyroïde

Nodules thyroïdiens pendant la grossesse

Les nodules thyroïdiens concernent 40% de la population générale en Europe, avec une prédominance féminine. La grossesse et la carence relative en iode en constituent des facteurs favorisants.

De quoi parle-t-on ?

Un nodule thyroïdien est une augmentation de volume localisée de la glande thyroïde, de manière indépendante du reste de la glande. La plupart des nodules sont bénins (sans danger), mais il persiste un risque, même mince, de cancer thyroïdien. Selon le contexte, un nodule peut être unique ou s’inscrire dans le cadre d’un goitre multinodulaire.

La grossesse favorise l’apparition et la croissance des nodules thyroïdiens, en raison de la réduction de la disponibilité en iode et de la production de facteurs stimulant la thyroïde.

Mode de révélation

La découverte d’un nodule peut se faire de différentes manières :

  1. masse visualisée directement ou palpée par le patient
  2. douleurs
  3. palpation lors d’un examen médical systématique
  4. découverte lors d’un examen réalisé pour un autre organe
  5. signes de dysfonctionnement thyroïdien (hyperthyroïdie essentiellement)

Qui est concerné?

8 femmes sont touchées pour 1 homme. Les enfants sont touchés de manière beaucoup plus rare. Plus un patient est âgé, plus sa probabilité d’avoir un nodule est élevée.

Quels sont les facteurs de risque ?

–          l’âge

–          le sexe féminin

–          le terrain familial

–          un antécédent d’irradiation cervicale

Parmi les facteurs favorisant la dystrophie nodulaire au cours de la grossesse, le déficit iodé joue un rôle déterminant.

Quels risques ?

Les risques sont les suivants :

–          le développement d’une hyperthyroïdie (excès d’hormones thyroïdiennes) dans le cadre d’un nodule thyroïdien sécrétant trop d’hormones de manière non régulée.

–          le développement de compressions internes liées à  un nodule dont la taille augmente

–          la présence d’un cancer, dans moins de 5% des cas

Que faire lors de la découverte d’un nodule thyroïdien pendant la grossesse ?

L’évaluation des nodules thyroïdiens recommandée lors d’une grossesse diffère peu du cas général, si l’on exclut l’usage de la scintigraphie (une méthode d’imagerie médicale) contre-indiquée à la femme enceinte.

La découverte d’un nodule thyroïdien requiert un bilan thyroïdien et un avis spécialisé. Compte tenu de l’importance du métabolisme iodé dans la régulation thyroïdienne, il est tenu compte des recommandations internationales établies en 2007 pour la prévention de la carence iodée au cours de la grossesse : l’apport iodé doit être proche de 250µg/j et ne pas excéder 500 µg/j.


Rédigé par Dr Marc Rancier


Dr Marc Rancier

Dr Marc Rancier est médecin spécialiste en Endocrinologie, Maladies du métabolisme et de la nutrition aux Hôpitaux Robert Schuman.

3 commentaires à propos de “Nodules thyroïdiens pendant la grossesse”

  1. Hajar dit :

    Je suis a 12 semaines d’amenorhêe et j ai decouvert un nodule de 3cm22 avec des taux de tsh et t4 normal , mon endicrino m’a prescris levothyrox 25 , que voyez vous est ce que je dois l utiliser

    • tsvetelina dit :

      Bonjour,

      Nous vous remercions pour votre message et vous invitons à contacter un médecin qui pourrait évoluer votre situation et vous conseiller le traitement adapté.

      Cordialement,
      L’équipe du blog « Acteur de ma santé »

  2. Dinart dit :

    Je vous remercie pour cette article claire, précis… je suis à 5 semaines d’aménorrhée et j’ai un nodule suffisamment gros pour être visible au premier regard. J’ai effectué les analyses THS T3 T4 et je suis dans l’attente des résultats. Je me faisais du soucis pour ma grossesse et les conséquences sur le développement du foetus. Mais je suis plus ou moins rassurée des explications que vous donnez sur les causes de ces nodules.
    Merci.

Et vous, avez-vous vécu une expérience dans ce domaine ?